Podcast Les Masterclasses



Littérature, cinéma, arts de la scène, arts plastiques, architecture : 40 personnalités du monde des arts de la pensée nous font entrer dans les arcanes de leur création.

Réecouter les replays Les Masterclasses

Chargement des podcasts
100% Complete
0
Riad Sattouf : Je crois que le grand choc esthétique de mon enfance, c'est le corps d'Arnold Schwarzenegger

 Réagir  Ouvrir

1
Leonardo Padura : La littérature m’a sauvé la vie à bien des égards

 Réagir  Ouvrir


2
Sebastião Salgado : La photographie, c'est la mémoire et le miroir de l'Histoire.

 Réagir  Ouvrir

3
Plantu : Le dessinateur de presse est comme le baromètre de la démocratie

 Réagir  Ouvrir

4
Jul : Je suis un produit de la pensée de mai 1968

 Réagir  Ouvrir

5
Salman Rushdie : Tous mes livres sont drôles

 Réagir  Ouvrir

6
Alain Bublex : Je ne vois pas vraiment la différence entre un film et une passoire

 Réagir  Ouvrir

7
Laura Kasischke : Je me considère principalement comme une poétesse

 Réagir  Ouvrir

8
Marie-Aude Murail : Je grandis avec les enfants, je me rééduque en permanence

 Réagir  Ouvrir

9
Wajdi Mouawad : "Il y a une ligne, une éthique qui se joint au geste de la création et qui devient une véritabl...

 Réagir  Ouvrir

10
Mathias Enard : J'essaie de nourrir ma langue de l'étranger

 Réagir  Ouvrir

11
Valérie Belin : La chronologie de mon travail est aussi la chronologie d'une vie

 Réagir  Ouvrir

12
Camille Laurens : "Le vertige de la valse, l'étourdissement, c’est l'effet que je veux produire chez le lecteur...

 Réagir  Ouvrir

13
Maguy Marin : Qu'est-ce qu'on fait des autres corps qui ne sont pas dans les canons de beauté ?

 Réagir  Ouvrir

14
Kamel Mennour : "Je suis avant tout un traducteur et un porte-voix. Être galeriste, c'est l'art de la diplomatie"...

 Réagir  Ouvrir

15
Catherine Millet : Je suis beaucoup plus une spectatrice qu’une actrice

 Réagir  Ouvrir

16
Mona Ozouf : J'ai eu une enfance submergée par les livres.

 Réagir  Ouvrir

17
Agnès b. : Je veux des vêtements pour simplifier la vie, des vêtements pour vivre, pour s'embrasser

 Réagir  Ouvrir

18
Mohamed Bourouissa : Dans Caravage, je retrouve une forme d'instantané

 Réagir  Ouvrir

19
Mathieu Pernot : Avec la photographie, j'ai l'impression d'avoir plusieurs vies

 Réagir  Ouvrir

20
Jérôme Bel : J'essaie de ne pas plaire. Je veux que ça soit moche

 Réagir  Ouvrir

21
Alaa Al Aswany : "A un moment donné, les personnages m'échappent, deviennent indépendants et font ce qu'ils veu...

 Réagir  Ouvrir

22
Noémie Lvovsky : Ce sont mes films qui prennent le pouvoir sur moi

 Réagir  Ouvrir

23
Plantu : Le dessinateur de presse est comme le baromètre de la démocratie

 Réagir  Ouvrir

24
Abd Al Malik : J'essaie de poétiser mon existence

 Réagir  Ouvrir

25
Claire Denis : Le monde du cinéma est vaste et majestueux

 Réagir  Ouvrir

26
Olivier Py : Pour détruire l'héritage du pouvoir, il faut assumer l'héritage de la culture

 Réagir  Ouvrir

27
Giuseppe Penone : L'émerveillement est à la base de la création

 Réagir  Ouvrir

28
Susan Meiselas : Pour moi, voir c'est écouter

 Réagir  Ouvrir

29
Jean Hatzfeld : "Le Rwanda n’est pas une cause. Je ne suis pas dans le devoir de mémoire, je suis prisonnier d...

 Réagir  Ouvrir

30
William Finnegan : "Journaliste et surfeur, cela ne va pas ensemble, j'avais peur que l'avouer me fasse perdre tou...

 Réagir  Ouvrir

31
Christian Ingrao : "Je suis persuadé que si on veut comprendre la violence, il faut s'intéresser à ceux qui la ...

 Réagir  Ouvrir

32
Claire Simon : L'écoute est ce qui est le plus important

 Réagir  Ouvrir

33
Cécile Duflot : J'ai toujours eu des révoltes, mais calmes

 Réagir  Ouvrir

34
Laurence Equilbey : Je recherche avant tout la plasticité, la souplesse

 Réagir  Ouvrir

35
Guillaume Nicloux : C'est le désir qui est le plus important, et pas la jouissance

 Réagir  Ouvrir

36
CharlElie Couture : Je peins avec les mots

 Réagir  Ouvrir

37
Pierre Rosanvallon : Il y a urgence aujourd'hui que chacun se sente représenté dans la société

 Réagir  Ouvrir

38
John Irving : J'ai toujours écrit ce qui me faisait peur, ce que je crains, ce que j'aime le moins

 Réagir  Ouvrir

39
Simonetta Greggio : Je suis un écrivain français mais je suis une femme italienne.

 Réagir  Ouvrir

40
Jean-Marc Rochette : Je marche à l'image

 Réagir  Ouvrir

41
Dick Annegarn : Il y a d’autres musiques classiques que la musique classique blanche

 Réagir  Ouvrir

42
Christian Milovanoff : Je fais des lieux que je photographie, mes ateliers

 Réagir  Ouvrir

43
Matali Crasset : Le design comme une anthropologie appliquée

 Réagir  Ouvrir

44
Christian Schiaretti : Le théâtre est un lieu où la philosophie a des jambes

 Réagir  Ouvrir

45
Philippe Katerine : Je suis d’une confondante normalité

 Réagir  Ouvrir

46
Retrouvez tous les épisodes sur l’appli Radio France

 Réagir  Ouvrir


Commentaires des internautes auditeurs

 Répondre médusée!

Répéter le nom de l'invité au début de presque toutes les questions me sidère, à quoi cela sert?

Par gardane26 le 26/11/2017 18:57

Publier une réaction

Vidéos France Culture



Pourquoi prendre le temps d’être en retard ?
Le retard sera-t-il salvateur de nos vies ? Alors que nous pensons manquer de temps, notre plus grande crainte est d'en avoir trop. C'est le paradoxe que ...


Le loup, animal social ?
Son dernier film, "La Vallée des loups" (2016) était une ode à la nature, une immersion de trois ans faite de bivouacs dans la neige et d'observation insatiable.


Qui contrôle la force de l'ordre ?
Pour la police nationale, l'année 2020 commence avec une intense polémique sur la dangerosité de ses techniques d'intervention. Mort d'un livreur, tir de LBD ...



Climat, que faire de nos colères ?
Comment le droit peut-il changer le climat ? La Convention Citoyenne pour le climat s'est tenue du 10 au 12 décembre 2019. Pour en parler : Judith Rochfeld, ...


Echenoz, biographe de l’ordinaire
Jean Echenoz déjà couronné des prix Goncourt et Médicis revient en cette rentrée littéraire hivernale raconter la Vie de Gérard Fulmard. Cette vie est une petite ...


Populisme, l’affaire du siècle ?
Le mot "populisme" est partout, mais la théorie n'est nulle part : objet d'un flottement sémantique, c'est un mot caoutchouc, paradoxal, à connotation positive et ...