Podcast Ces chansons qui font l'actu



Une chanson qui représente l'actualité présenté par Bertrand DICALE Rendez-vous sur l'application Radio France pour découvrir tous les autres épisodes.

Réecouter les replays Ces chansons qui font l'actu

Chargement des podcasts
100% Complete
0
Chantons sur les Marches…

 Réagir  Ouvrir

1
Le moustique n'est pas bien grave

 Réagir  Ouvrir


2
Quelles chansons pour un été trop chaud ?

 Réagir  Ouvrir

3
Les voix de la sécheresse

 Réagir  Ouvrir

4
Les ambiguïtés de la chanson sur l'avortement

 Réagir  Ouvrir

5
Le combat des artistes pour l'avortement

 Réagir  Ouvrir

6
Emmanuel Macron en chansons : les artistes entre violence et discours citoyen

 Réagir  Ouvrir

7
Les chansons des années Macron

 Réagir  Ouvrir

8
Présidentielle 2022 : jour de choix, jour d'attente…

 Réagir  Ouvrir

9
Présidentielle 2022 : comment ne pas en parler (aujourd'hui seulement)

 Réagir  Ouvrir

10
Quels Kinder garder ? Quels Kinder chanter ?

 Réagir  Ouvrir

11
Moskva et Potemkine, deux navires russes…

 Réagir  Ouvrir

12
Quand il faut choisir : pour la chanson française, le dilemme n'est pas que politique

 Réagir  Ouvrir

13
Le palais de l'Élysée, un lieu de fantasme pour les Français

 Réagir  Ouvrir

14
Ivan Rebroff, un singulier chanteur russe

 Réagir  Ouvrir

15
De la chanson dans le gaz

 Réagir  Ouvrir

16
L'exil, encore et toujours recommencé

 Réagir  Ouvrir

17
S'exiler, c'est quoi ?

 Réagir  Ouvrir

18
Retrouvez tous les épisodes sur l’appli Radio France

 Réagir  Ouvrir


Commentaires des internautes auditeurs

 Répondre Bravo et merci

Bonjour Bertrand Dicale,

Bravo pour "Ces chansons qui font l'actu" et merci d'avoir illustré votre propos diffusé ce 17/10/21 avec un morceau de chanson de J. Ferrat, suivant un autre morceau de chanson, de Sarclo, celui-là.

Je pense que la plupart des gens ne connaissent que trop peu (l'œuvre de) Ferrat, et il se trouve que l'Helvète susmentionné ne rate pas une occasion, sur Facebook, de montrer le mépris qui est le sien à l'encontre de l'Ardéchois, qu'il qualifie de "Stalino-mielleux", ne sachant pas écrire. Un mépris qui n'épargne même pas celles, dont ma femme, et ceux qui, aujourd'hui encore, enfin quand c'est possible, défendent l'œuvre et l'âme de Ferrat.

Amicalement.

Par Samuel Delaunay le 17/01/2021 17:27

Publier une réaction

Vidéos France Info