Le ministre Julien Denormandie répond aux questions de Jean-Jacques Bourdin